LE PHALLUS ET LE NEANT

Un film documentaire de Sophie ROBERT
Bible graphique : Maxime GRIDELET
Portraits crayonnés : Alice LAVERTY
Musique originale : Robin SEBE
Produit par OCEAN INVISIBLE PRODUCTIONS
En co production avec CROSS RIVER PRODUCTIONS
Avec les voix de : Louise de FLEURY, Mathilde WAMBERGUE,
Mathieu DEMARS, Catherine ARONDEL, Joel DUPRE LATOUR
Date de sortie
16 janvier 2019
Durée : 120 minutes
afca
Facebook
Logo AIVI logoenveloppe
Le Phallus et le Neant

Si des psychanalystes s’allongeaient sur notre divan pour nous parler de leur vision de la sexualité et des rapports hommes femmes, que nous diraient-ils ?

Sophie ROBERT a interrogé 18 psychanalystes freudiens et lacaniens orthodoxes pour décortiquer avec eux la théorie sexuelle, en leur demandant d’assumer la dimension politiquement très incorrecte de leurs théories. Ils se sont prêtés au jeu avec une gourmandise visible. Le résultat est stupéfiant :

La femme n’existe pas / la femme c’est un trou / il n’y a que du masculin dans l’inconscient / il n’y a pas de rapport sexuel possible entre un homme et une femme / les homosexuels sont des psychotiques qui s’ignorent / les enfants ont des pulsions sexuelles /seule la perversion permet le rapport sexuel / l’inceste ça ne fait pas tellement de dégâts, ça rend juste les filles un peu débiles.

Ces hommes et ces femmes sont tous des références dans leur domaine. Ces psychanalystes sont également enseignants formateurs dans les UFR de psychologie et les cursus de psychiatrie. La plupart interviennent dans des instituts accueillant des enfants autistes.

Quelles sont les conséquences de ces théories sur les patients(e)s victimes de violences sexuelles ?

Qui donc sont les psychanalystes du film LE PHALLUS ET LE NEANT ?

Richard ABIBON
Psychanalyste lacanien, psychologue auprès d’enfants autistes et handicapés

Jacques ANDRE
Psychanalyste freudien, professeur de psychopathologie à l’université Paris Diderot

Patrick AVRANE
Formé par Françoise Dolto à la psychanalyse d’enfants, vice président de la société de psychanalyse freudienne

Yann BOGOPOLSKY
Psychanalyste d’inspiration kleinienne, a travaillé en prison auprès de détenus incestueux et pédophiles

Emeline CARET
Psychanalyste freudienne, psychologue, exerce en cabinet privé et en Centre Médico-Psychologique auprès d’enfants autistes

Guidino GOSSELIN
Psychanalyste lacanien, psychologue et sexologue

Jean-Michel HIRT
Psychanalyste freudien, professeur de psychopathologie à Paris 13

Eric LAURENT Psychanalyste lacanien, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, ancien président de l’association mondiale de psychanalyse

Marie-Christine LAZNIK
Psychanalyste lacanienne, théoricienne de l’autisme au sein du réseau PREAUT

Christine LOISEL-BUET
Psychanalyste freudienne, psychiatre, exerce en centre médico psychologique auprès d’enfants autistes

Geneviève LOISON
Psychanalyste lacanienne, pédopsychiatre référente de la métropole lilloise

Aldo NAOURI
Pédiatre retraité, très influencé par la psychanalyse lacanienne, auteur de nombreux essais sur la toxicité maternelle

Claude PARCHLINIAK
Psychanalyste lacanienne, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, auteur d’essais sur la femme

Gérard POMMIER
Psychanalyste lacanien, psychiatre, professeur de psychopathologie à Paris 7, Nantes et Strasbourg

Jacqueline SCHAEFFER
Psychanalyste freudienne, professeur de psychologie clinique à Paris 7, auteur d’essais sur le féminin

Monique SCHNEIDER
Psychanalyste freudienne, professeur de philosophie à Paris 7, essayiste

Esthela SOLANO-SUAREZ
Psychanalyste lacanienne, docteur en psychologie, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne

Alexandre STEVENS
Psychanalyste lacanien, membre de l’Ecole de la Cause Freudienne, pédopsychiatre fondateur de l’institution LE COURTIL qui accueille à Tournai près de 250 enfants et adolescents autistes français

Jean-Pierre WINTER
Psychanalyste lacanien, spécialiste de Françoise Dolto, psychologue clinicien, essayiste
BA3
 

DVD EN VENTE SUR AMAZON

(En rupture de stock momentanée, reprise des ventes le 19 aout)

PREMIERES SEANCES

PARIS : mardi 6 novembre 2018 20H au cinema le Balzac (avant première nationale)

LILLE : mardi 15 janvier 2019 à 20H au cinéma Métropole

MARSEILLE : mercredi 16 janvier 2019 à 20H au cinéma le Prado

ARMENTIERES : vendredi 18 janvier 2019 à 20h au Ciné Lumières

EVREUX : lundi 21 janvier 2019 à 20H au cinéma Pathé

ANNECY (CRAN GEVRIER) : mardi 22 janvier 2019 à 20H à la Turbine

GRENOBLE : du 16 au mercredi 23 janvier 2019 à 20H au cinéma La NEF 

FERNEY-VOLTAIRE : jeudi 24 janvier 2019 à 20H30 au cinéma Voltaire

ANNEMASSE : vendredi 25 janvier 2019 à 20H au Ciné Actuel

BAYONNE : lundi 28 janvier 2019 à 20H au cinema CGR de Bayonne

AGEN: mardi 29 janvier 2019 à 20H au cinéma CGR 

TARBES : mercredi 30 janvier à 20H au parvis méridien

TARBES : jeudi 31 janvier 2019 à 20H au parvis méridien

TARBES : mardi 5 février à 17H30 au parvis méridien

BOURGES : jeudi 31 janvier 2019 à 20H au cinema CGR de Bourges

NIVILLAC : jeudi 31 janvier à 20H45 au cinéma la Couronne

CADILLAC : vendredi 1er février 20H30 cinéma Lux

CREON : samedi 2 février 16H au cinémax Linder

BLANQUEFORT : samedi 2 février 20H30 Cinéma les Colonnes

PERPIGNAN: jeudi 7 février à 19H au cinéma le Castillet

NIMES : vendredi 8 février à 20H au Sémaphore

PARIS : lundi 11 fevrier 2019 à 20h au cinéma Le Balzac

VILLENEUVE D'ASCQ : vendredi 15 février 20H au Kino-ciné

LABOUHEYRE: samedi 16 février 21H au Félix

VANNES : lundi 25 février à 20H au Cinéville Garenne

LE HAVRE : mercredi 27 février à 20H45 au Sirius

MAYENNE : jeudi 28 février à 20H au cinéma Vox

DINAN : vendredi 1er mars à 20H Emeraude cinéma

NANTES (ST PHILIBERT DE GRANDLIEU): mardi 5 mars 20H30 au CinéPhil

MARSEILLE : mardi 5 mars 20H au cinéma le Prado

GUEMENE SUR SCORFF : mercredi 6 mars 20H au ciné Roch

CHERBOURG : jeudi 7 mars à 20H30 au Palace

POITIERS : vendredi 8 mars à 19H30 au cinéma TAP Castille 

CHATEAUROUX : lundi 11 mars à 20H au cinema CGR

TOURS : mardi 12 mars à 20H au CGR Tours centre

LYON : vendredi 15 mars à 20H au cinéma Pathé Vaise

MONTIGNY LE BRETONNEUX : vendredi 15 mars à 20H au cinéma Jacques Brel

COMPIEGNE : lundi 18 mars 20H au majestic Compiègne

CHALON SUR SAONE : mardi 19 mars 20H au Mégarama

TROYES : mercredi 20 mars à 20H au CGR de Troyes

MARLY : jeudi 21 mars 20H au Marlymage

COSNE SUR LOIRE : jeudi 21 mars 20H au cinema Eden

DIJON : vendredi 22 mars à 20H au cinema Devosges

MONTPELLIER : mardi 26 mars 19H45 au cinéma Diagonal 

CARCASSONNE : jeudi 28 mars à 20H au CGR Colisée

METZ : jeudi 28 mars 20H au cinéma KLUB

ALBI : vendredi 29 mars à 20H30 au cinéma scène nationale

RABASTENS : samedi 30 mars à 20H30 au cinéma la Halle

SAINT SULPICE : dimanche 31 mars à 18H au Sejefy's

SAINT QUENTIN (Aisne) : lundi 1er avril au cinéma CGR + la semaine du 27 mars

REIMS : lundi 8 avril 20H30 au cinéma Opéra

AVIGNON : mercredi 10 avril 20H au cinéma VOX 

PRIVAS : jeudi 11 avril 20H au cinéma le Vivarais

MONTELIMAR : vendredi 12 avril 20H30 cinéma les Templiers

CACHAN : mardi 16 avril 20H au cinéma la Pléiade

CHARLEVILLE-MEZIERES : jeudi 25 avril 19H30 au Métropolis

ARRAS : vendredi 26 avril a 19H30 au Cinémovida

STRASBOURG : lundi 29 avril 20H au cinéma STEX

CLERMONT-FERRAND : mardi 30 avril 20H cinéma Rio

LYON : mardi 7 mai 18H45 cinéma Lumière Bellecour

MONTROUGE : mercredi 15 mai 20H au ciné Montrouge 

GENEVE : mardi 21 mai, 20H au cinéLux

SAINT BRIEUC : vendredi 24 mai 20H au cinéma le Club 6

Commentaires

Mié KOHIYAMA
--Le Phallus et le Néant: DOCUMENTAIRE RÉQUISITOIRE SUR LES PSYCHANALYSTES À VOIR!--
Chères amies et chers amis, Nous nous sommes retrouvées hier soir avec Natacha au cinéma le Balzac à Paris pour découvrir le nouveau documentaire de Sophie Robert consacré aux psychanalystes et leurs théories.
Un documentaire coup de poing de deux heures qui marque véritablement. Natacha et moi sommes ressorties de cette projection sidérées, sonnées voire nauséeuses.
Ce sentiment n'est évidemment pas lié au film en lui même qui entraîne le spectateur sans le lâcher du début jusqu'à la fin mais aux propos déstructurants, absurdes voire destructeurs des intervenantes.s.
Ce documentaire est le fruit d'un travail de quatre ans de la réalisatrice du "Mur" consacré à l'autisme, qui a rencontré 52 psychanalystes. Au final elle en a retenu 18 au montage. 18 représentatifs de sexe masculin et féminin et de toutes générations. Elle a également lu de très nombreux livres sur le sujet. Son documentaire ne tombe donc pas dans la caricature mais dans la présentation de théories abominables relayées depuis des générations et qui ont fait moult dégâts chez les patients...
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ces théories, on trouve pêle-mêle, l'idée que la femme a "quelque chose en moins" (le phallus), qu'elle est faite pour être "soumise" à l'homme, que l'enfant est "sexualise", que le "pédophile est un père aimant", que l'homosexualité est un "problème"....etc.
Sont également interviewées des victimes d'inceste qui ont été traumatisées par les mots de ces thérapeutes. Mots qui ont constitué un double traumatisme les ayant incités à se taire pendant des années.
Sans dévoiler plus avant le contenu, tous les praticiens interrogés exercent encore dans des lieux de soin de tout premier plan et y compris dans des universités en France.
Et les théories foutraques de ces héritiers de Freud, Lacan ou de Dolto continuent à intoxiquer les esprits dans tous les domaines de l'éducation à la santé en passant par la justice...on comprend mieux le très faible pourcentage de victimes déposant plainte pour viol, le très faible pourcentage de procès aux assises et par dessus tout cette terrible recherche du consentement chez l'enfant à un viol commis par un adulte...!
L'oeuvre de Sophie Robert -comme le disait justement une spectatrice dans le débat qui a suivi- est donc "d'utilité publique". Si la psychanalyse a déjà été été remise en cause et que les choses changent peu à peu, ces théories restent malheureusement influentes et prédominantes.
La réalisatrice va montrer son film dans plusieurs villes de France lors de projections qui seront toujours accompagnées de débats.
A voir et à faire connaître!

Pascal A. DIETHELM
Bravo, Sophie, pour ce documentaire passionant et, en effet, sidérant. Ton montage est très intelligent et réussi à dynamiser un film dont le matériau de base est pourtant constitué d'interviews souvent insupportables tant la bêtise crasse des psys dépasse les limites de l'imaginable. C'est un défi énorme que as réussi à surmonter dans ce film, et de la plus belle manière. Nul doute que ce film contribuera, comme Le Mur l'a fait, à faire évoluer le société française et qu'il sera l'un des derniers clous dans le cercueil de la psychanalyse institutionnelle en France. Encore bravo et MERCI

Natacha BRAS
Merci encore pour ce film en tant que vice-présidente d’une association de victimes qui sans cesse sont confrontées à ces gens. Merci en tant que victime réduite au silence pendant 20 ans par ces pratiques également. Nous soutiendrons ce film bien entendu. J’ai passé une excellente soirée. Félicitations pour votre immense travail!

Josiane BONADONNA
7 ans après LE MUR qui a contribué grandement à une réelle prise de conscience des effets néfastes de la psychanalyse dans le milieu de l'autisme, LE PHALLUS ET NÉANT sort enfin en salles. Une très belle soirée d'avant-première qui fera date, avec des retrouvailles chaleureuses (trop courtes, comme toujours) mais également de très belles rencontres.
Ce film est fort, on rit bien sûr, face aux déclarations stupéfiantes mais la sidérante confrontation au réel laisse un goût amer. Les théories sur la sexualité concernent tout le monde. La psychanalyse n'est pas seulement inutile et nuisible pour l'autisme. Lors des débats suite à la projection, j'ai entendu s'exprimer le même émoi et la même colère que suite au MUR mais cette fois, ce n'était pas des parents d'enfants autistes, c'était des personnes qui, au contraire de trouver de l'aide ou tout au moins du réconfort, étaient manipulés, poussés vers l'abîme... Sophie Robert fissure un peu plus le mur et j'ai envie de dire, parents concernés par l'autisme, nous ne sommes plus seuls. Merci Sophie et bravo !

Dr Yvan RETIER
En tant que psychiatre je constate que ces dogmes imprègnent encore fortement la psychiatrie française et sont toujours enseignés dans la plupart des facultés de psychologie. S'ils sont cautionnés par les autorités de santé pour soigner des maladies, c’est grâce à des arguments similaires à ceux des gourous qui prônent la liberté de religion. Ceux qui en font usage et commerce nous les livrent ici sur un plateau, et je les en remercie.

Jacques VAN RILLAER
Ce nouveau film de Sophie Robert en freudolacanie va permettre de mieux comprendre la fascination qu'exerce la psychanalyse sur des esprits qui ne s'embarrassent pas de vérifications empiriques méthodiques des énoncés. Il offrira aussi un bon moment de rire, car la théorie de Freud et bien plus encore celle de Lacan ont un côté hautement comique. Lacan, peu avant de mourir, proclamait d’ailleurs cette bonne nouvelle: “Ce qui dans le sexuel importe, c'est le comique. C'est quand un homme est femme qu'il aime, c'est-à-dire au moment où il aspire pour quelque chose qui est son objet. Par contre, c'est au titre d'homme qu'il désire, c'est-à-dire qu'il se supporte de quelque chose qui s'appelle proprement bander. La vie n'est pas tragique. Elle est comique. Et il est assez curieux que, pour désigner ce dont il s'agissait, Freud n'ait rien trouvé de mieux que le complexe d'Œdipe, c'est-à-dire une tragédie. (Une pratique de bavardage. Ornicar? Bulletin périodique du champ freudien, 1979, 19, p.9).